Une des caractéristiques des Universités Populaires de Parents est liée à l’implication très forte des parents dans les différents aspects de la démarche, que ce soit dans la recherche ou dans les actions citoyennes engagées et cela à l’échelon local et national.

Les parents sont interpellés sur leurs ressources et leurs connaissances

Les parents sont sollicités pour s’investir dans les UPP non pas pour parler de leurs problèmes ou pour s’entraider, mais ils sont interpellés sur leur potentiel, sur leurs ressources, sur leurs connaissances. C’est à partir de là qu’ils sont invités à faire entendre leur voix en produisant un travail de recherche. En les interpellant sur leurs ressources, c’est un décentrage de leurs difficultés éventuelles qui s’opère pour les parents, comme pour les professionnels.

C’est donc une posture différente des approches traditionnelles du travail social qui permet aux parents de bénéficier d’un regard neuf sur eux. Cette approche se différencie de démarches dans lesquelles la place et l’implication des parents sont définis par avance et par d’autres qu’eux-mêmes.

Les UPP, une démarche qui permet de retrouver fierté et dignité

Les Universités Populaires de Parents ont une ambition forte pour les parents, qui sont pris au sérieux. Leur demander de faire une recherche, c’est reconnaitre que leur point de vue est important, c’est reconnaitre qu’ils ont un savoir.

« Qu’on me demande, à moi, de participer à une recherche, c’est incroyable ! J’ai le sentiment d’exister, d’être importante, cela me donne un nouveau dynamisme pour être plus proche de la vie de mes enfants. »

La recherche permet aux parents et plus particulièrement à ceux qui sont les plus stigmatisés de retrouver fierté et dignité, lors des présentations et débats qu’ils organisent leur travail, leurs talents individuels et collectifs étant reconnus par d’autres : professionnels, institutions.

Cette valorisation devient un moteur puissant de leur implication.

« Cela a tout changé dans ma vie : cela m’a permis de sortir de l’isolement, de créer du lien, du contact humain. Grâce aux UPP, j’ai pu reprendre confiance en moi en mes capacités, me rendre utile, me sentir reconnue. »

Le travail de recherche nécessite de la rigueur, de la structure pour ensuite s’exprimer le plus clairement possible, pour réaliser des interviews, les analyser, rédiger des résultats… Toutes ces démarches sont l’occasion d’apprentissages, de dépassement de soi et d’éventuelles difficultés.

« Construire le questionnaire a été très compliqué et le dépouillement encore plus. Il a fallu trier, organiser, classer. Certains avaient envie de baisser les bras, mais bon, on a continué… Et la fierté est à la hauteur des efforts… On a appris des tas de choses, sans s’en rendre compte. »

Les présentations publiques de l’avancée des travaux des UPP sont des occasions de croiser leur réflexion avec d’autres parents, des institutionnels, des élus. Ce sont pour les parents des expériences nouvelles, comme structurer une présentation orale, découvrir des supports de communication, autant de source d’apprentissage, d’occasion de dépassement de soi par la prise de parole en publique, par exemple, qui leur permettent de développer des compétences nouvelles.

« Le travail de l’UPP nous a donné l’occasion d’acquérir une assurance et une aisance pour aller au-devant des institutions et discuter avec eux des points essentiels liés aux enfants et adolescents du quartier. »

A LIRE AUSSI :

  • Les UPP permettent aux parents d’être acteurs
  • Les UPP, une démarche autour du pouvoir d’agir