Parce qu’elle est originale et décalée par rapport à l’action sociale traditionnelle, la démarche des Universités Populaires de Parents modifie considérablement les postures des animateurs des UPP, du point de vue de :

  • la distance entre parents et professionnels. Le fait d’accompagner des parents dans une recherche est une fonction nouvelle pour tous, les animateurs -comme les parents – se découvrent dans ce rôle. Le rapport de savoir entre eux se trouve décalé d’autres formes d’intervention. Ici, il n’y a pas de relation hiérarchique entre animateurs et parents
  • de même, la place des parents dans le pilotage implique un partage du pouvoir, l’animateur garantit le lien entre les parents de façon à ce que les décisions soient collectives
  • le regard des animateurs porté sur les compétences et les capacités des parents évolue car ils ont parfois à mettre de côté leur cadre professionnel orienté sur les difficultés des parents et à se décentrer de leur cadre de références personnel.

 « C’est une remise en question de mes pratiques professionnelles, possible uniquement parce qu’on se soutient aux coordinations nationales, car parfois il faut accepter d’être dans le doute. Animer une UPP, ça change des pratiques de travail social : ce n’est pas le même objectif et le regard n’est pas porté au même endroit. On apprend à penser et à voir les possibles et non pas les manques. Il faut lâcher les tendances à la surprotection pour faire confiance, y croire. On se forme tout le temps… Et ça restera après les UPP. »

 « Dans les UPP, il n’y a pas d’un côté les professionnels qui maîtrisent les tenants et les aboutissants d’un projet. On est tous à construire ensemble. Cela demande de pouvoir lâcher prise, d’accepter de ne pas tout maîtriser. D’accepter de n’être que des « facilitateurs », et jamais en avant. Les parents ont le pouvoir de donner leur avis sur le projet, et ils ne s’en privent pas… »

Ce changement de posture touche aussi les collègues des animateurs et les institutions qui portent les Universités Populaires de Parents.

Le changement de posture des professionnels a des répercutions en dehors de l’UPP. Il modifie également la place des parents ou habitants dans d’autres projets ou actions menées dans le cadre professionnel des animateurs.

« Cela a changé mes pratiques dans mes relations avec les parents de l’UPP, mais plus largement ma manière d’animer les Reaap. Je ne pourrais plus organiser une rencontre départementale sans solliciter des parents, et pas seulement ceux des UPP. »

Institutions et professionnels dans les UPP : Un changement de posture

Regards des professionnels de la CAF de la Manche sur les UPP – 11’40 – 2012